Le Fashion Revolution Day à L’Archipel

Retour sur la journée du 24 avril où L'Archipel accueillait le Fashion Revolution Day...

badges fashion revolution day

 

 

 

 

Vendredi 24 avril, des milliers de gens se sont rassemblés dans plus de 70 pays pour commémorer le drame du Rana Plaza, rendre hommage aux 1138 ouvriers de l'atelier de confection qui s'est effondré et demander plus de transparence aux marques de mode. Cette mobilisation mondiale annuelle est portée par le mouvement "Fashion Revolution".

 

L'antenne française du mouvement a organisé son événement dans la Nef de L'Archipel. Au programme : une conférence sur le transparence de la mode, divisée en deux tables rondes, le matin et de nombreux ateliers l'après-midi.

 

La conférence du matin, intitulée  "Comment informer le consommateur des conditions de production de la Mode qu’il aime ?", animée par Hélène Sarfati-Leduc avec le soutien de nombreux intervenants issus de différents milieux (activistes, professeurs, industriels, créateurs de mode…), a permis de souligner l'importance, tant économique qu’humaine, de la transparence dans la chaîne de production de la mode. 

 

L'après-midi, des ateliers découvertes ont pris place dans la Nef. 

L'association Les Filles du facteur, qui transforme des sacs plastiques en accessoires et objets de décoration, proposait d'apprendre à faire du crochet avec cette matière première. Plutôt original !

La marque Woolkiss, qui propose des kits de tricot pour les tricoteurs débutants et confirmés, animait un atelier de tricot pour apprendre aux participants l'art de manier les aiguilles. A noter que ce n'est pas de la laine qui a été utilisée lors de l'atelier mais du trapilho. Il s'agit d'un jersey recyclé, issu des chutes de tissus de l'industrie de la mode. 

 

Et toute la journée, les participants ont pu voir l'exposition "Le revers de mon look, quels impacts ont mes vêtements sur la planète ?". 

 

Crédit photo : Laure Choppin - Universal Love

ensemble nef

No Comments

Post a Comment