Concrétisez votre projet d’intérêt général avec Co-city

Notre présentation des co-workers de L'Archipel se poursuit cette semaine avec Guillaume Desmoulins et Guilhem Duvot, finalistes du concours de l'entrepreneuriat social étudiant de l'ESSEC et fondateurs de Co-city, plateforme web au service de l'action collective locale.

cocity

Logo de Co-city

  • Salut Co-city. Présentez-nous votre projet !  

 

En février 2015, nous avons fondé l’association Co-city qui a pour but de créer, animer et promouvoir une plateforme web facilitant la concrétisation de projets locaux à but non lucratif susceptibles d’améliorer le bien être des citoyens dans la ville. Notre plateforme est inspirée du modèle de "civic crowdfunding" existant dans les pays anglo-saxons (Cf : Spacehive, Ioby…) qui a permis de financer toutes sortes de projets d’intérêt général tels que plusieurs parcs urbains innovants, des actions sociales en faveur de personnes dans le besoin, des aires de jeux adaptées aux enfants handicapés, des terrains de sport etc…

Concrètement, Co-city réunira deux espaces :

 

- un espace de crowdsourcing pour que les porteurs de projets partagent leurs idées à tout stade de développement et proposent des rencontres réelles avec les autres acteurs d’un territoire (citoyens, associations, entreprises, acteurs publics) pour faire évoluer ces idées.

 

- un espace de crowdfunding en ligne pour le financement des projets d’intérêt général. Les utilisateurs pourront participer à la réalisation des projets par dons et/ou bénévolat. 

 

En résumé, Co-city c’est une plateforme web au service de l’action collective locale : les citoyens, les associations et les entreprises sociales comme porteurs de projet et l’acteur public comme potentiel partenaire facilitateur.

  • Mais qui se cache derrière Co-city ? Quels sont vos parcours respectifs ?

 

Nous sommes deux personnes (co-fondateurs) à l’origine du projet et travaillant à temps plein dessus.

 

Guilhem Duvot : Je suis passionné de nature depuis toujours. Les menaces actuelles sur l'environnement m'ont logiquement orienté vers des études sur le développement durable et la préservation de la biodiversité (Master au Muséum National d'Histoire Naturelle à Paris). Je souhaite mettre mes connaissances/compétences acquises au service de la connaissance et de la préservation du vivant mais surtout participer à sensibiliser le public encore éloigné de ces problématiques que l’on ne peut, désormais, plus ignorer.

J'ai vite réalisé que développement durable et économie sociale et solidaire sont très souvent étroitement liés. Ce lien ne fera que croître dans les années à venir et c'est à nous d'en faire bon usage afin d'améliorer le bien être des citoyens tout en respectant notre planète.

Aujourd'hui, l'argent se trouve entre les mains de personnes n'ayant pas ou peu de considération pour l'environnement. Et actuellement, le financement participatif (et l’économie collaborative plus généralement) est probablement une de nos meilleures options pour créer de nouveaux circuits courts financiers et agir localement en faveur de la biodiversité.

 

Guillaume Desmoulins : Je suis doctorant à temps partiel en économie sociale et diplômé d’un Master en économie des politiques publiques. Je suis passionné par les thèmes de modernisation de l’action publique et d’actions collectives en faveur de l’intérêt général. Je m’intéresse particulièrement au rôle de l’entrepreneuriat social et des initiatives citoyennes/associatives comme complément de l’action publique.

Au cours d’un récent stage à l’OCDE, j’ai travaillé sur le "civic crowdfunding" (financement participatif dédié à des projets d’intérêt général) et c’est en constatant le potentiel de ce modèle que j’ai eu l’idée de créer Co-city.

guillaume desmoulins guilhem duvot

Guillaume et Guilhem, fondateurs de Cocity

  • Quels sont les objectifs de Co-city ? Comment envisagez-vous l’avenir ?

 

Notre objectif est de permettre à un maximum d’initiatives locales de se concrétiser. Co-city c’est avant tout un projet collectif et nous voulons rassembler une grande communauté d’acteurs œuvrant pour améliorer le bien-être des citoyens dans le Grand Paris (citoyens, associations, entreprises sociales et collectivités territoriales). Notre plateforme sera opérationnelle à partir de septembre !

 

  • Pourquoi avoir intégré l’équipe des coworkers de L’Archipel ?

 

Lors d’une conférence à l’Archipel en décembre dernier sur « le droit de l’ESS», nous avons appris par hasard l’ouverture de l’espace de co-working le mois suivant. Nous étions justement à la recherche d’un espace de co-working dédié à l’entrepreneuriat social afin de démarrer Co-city dans une bonne dynamique et le projet d’innovation collective de l’Archipel nous a tout de suite séduits. Nous avons été les premiers (ex aequo avec Astérya) à rejoindre cet espace !

 

  • Vous avez participé à un concours cette semaine… Racontez-nous tout !

 

Nous étions qualifiés pour la finale des concours de l’entrepreneuriat social étudiant organisé par l’ESSEC. Le grand oral se déroulait mardi dernier et deux équipes parmi les dix finalistes ont été récompensées par des bourses (5000 € et 2000 €). Nous sommes un peu déçus de ne pas avoir gagné, cependant l’accompagnement que nous avons reçu ces deux derniers mois grâce à ce concours nous aura grandement aidés. Et puis, cela nous aura permis d’expérimenter notre premier véritable oral de présentation du projet devant un jury et un public.

 

  • Un conseil pour se lancer dans l'entrepreneuriat social ?

 

Croire en son projet, vouloir faire bouger les choses concernant une cause qui nous tient à cœur et avoir une motivation/persévérance à toute épreuve !

 

  • En une phrase, la communauté de L'archipel c'est quoi ?

 

Guillaume : c’est plein de projets et d’expériences personnelles différentes mais des valeurs partagées et une bonne humeur qui aide vraiment à se lever tous les matins pour aller bosser.

Guilhem : Si c’est bien de la communauté des co-workers dont nous parlons, alors : une bande de joyeux lurons qui veulent changer le monde avec des idées parfois folles et parfois incroyablement innovantes et efficaces ! Plus sérieusement, c’est une communauté réellement dynamique où le partage et l’entraide sont omniprésents. Nous sommes des personnes venant d’horizons très différents, ce qui ne nous empêche pas d’avoir de nombreuses valeurs en commun et des objectifs souvent similaires.

 


 

Pour en savoir plus sur Co-city, rendez-vous sur leur site internet et leur page Facebook !

No Comments

Post a Comment